Patrimoine et territoire du Sicoval, êtes-vous incollable?

Vous trouverez ci-dessous les réponses au quizz du hors-série du Sicoval "Tous acteurs du territoire"

  • Savez-vous combien de km de chemins de randonnée compte le Sicoval ?

    340 km

  • Comment le carrefour des Monges à Deymes est-il rentré dans l’histoire ?

    Le 2 janvier 1944, un chef de la Gestapo, Basil Meslsaksudi, dit "Messak", est abattu par les résistants du Groupe Morhange alors qu'il rejoignait son supérieur Redzeck à Nice. Déguisés en gendarmes, ceux-ci lui ont tendu un piège au carrefour de Monges à Deyme. Ils récupérèrent des documents qui leur permit de découvrir les noms de membres de la Gestapo de Toulouse, d'informateurs et de dénonciateurs français.            
                               
  • Pourquoi appelle-t-on cette écluse « l’Ecluse du sanglier » ?

    La plupart des ouvrages sur le #canaldumidi portent le nom du lieu ou du cours d’eau rencontré. Un énorme sanglier, pris au piège lors de la construction en 1760 au fond du chantier, a donné son nom à l’écluse.
    Doublée comme souvent d’un pont, ici en briquettes de Toulouse, l’écluse est pratiquement intacte depuis le XVIIIe siècle.
                          

  • D'après vous, quel Président des Etats-Unis s'est arrêté à l'aqueduc de Gilade?

    Le président Thomas Jefferson, homme d'État américain, troisième président des États-Unis, en fonction de 1801 à 1809 et cofondateur de la Déclaration d’Indépendance des Etats-Unis s’est arrêté pour une nuit près de l’aqueduc de Gilade, au cours de son voyage sur le canal du Midi en mai 1787. 
                                                                           

  • Combien de « fontaines miraculeuses » avons-nous sur notre territoire ?

    > La fontaine Saint-Jean-Baptiste Goyrans sensée guérir les abcès, tumeurs et varices.

    > La fontaine abreuvoir Sainte-Germaine à Auzielle aux vertus dites miraculeuses pour tous les maux et utilisée à l’époque pour l’onction (rite qui consiste à appliquer une substance, en général de l'huile sainte, pour bénir une personne).

    > La fontaine Saint Sernin de Labège : la légende raconte… que Saint-Sernin, se rendant de Marseille à Toulouse, s’y arrêta et donna à son eau la faculté de guérir les fièvres. 

  • Une commune du Sicoval est à l’origine de Toulouse, sauriez-vous nous dire laquelle ?


    Vieille-Toulouse est à l’origine de la création de Toulouse. En effet, Tolosa, la capitale des Volques-Tectosages, se situait à Vieille-Toulouse et non pas à l’emplacement actuel de la ville de Toulouse. Cette commune du Sicoval recèle un site archéologique de première importance.

  • D'après vous, qui aurait bien pu vivre ici? Un indice…leur grand-mère a écrit "Les malheurs de Sophie"?


    Elles s’appelaient Camille et Madeleine d’Ayguesvives-Malaret. Elles étaient les petites-filles de la Comtesse de Ségur et ont réellement vécu dans le Lauragais. La famille possédait des centaines d’hectares, des seigneuries dont Ayguesvives, Pouze, Montgiscard... Leurs tombes se situent dans le cimetière de Verfeil. 
                   

  • Qui a failli s'écraser a Péchabou? La statue vous met-elle sur la voie?


    Antoine de Saint-Exupéry rentrant de mission, avait dû atterrir d’urgence par temps de brouillard à la suite de problèmes mécaniques sur la commune de Péchabou. Une famille d’agriculteur lui avait alors porté assistance.

    Au moment de son départ, une fois les réparations effectuées, l’aviateur pour remercier les habitants avait placé leur petite fille alors âgée de 6 ans sur l’aile gauche de l’appareil.

    Pour lui rendre hommage, la municipalité a décidé de lui dédier une sculpture le représentant dans son avion avec, sur l’aile, le Petit Prince, en référence à l'œuvre éponyme.

  • Quelle est l'origine du nom de la commune de Noueilles?      

    Parfois, le nom de nos communes ne tient qu’à peu de chose…

    Il était une fois, une fermière des temps anciens qui avait perdu ses biens lors d’un incendie. Ayant parcouru le pays pour demander la charité et racontant partout qu’il ne lui restait que 9 brebis  (naou oueillos en patois occitan), elle serait devenue suffisamment riche au bout de 10 ans, pour acquérir une nouvelle ferme.  Le lieu aurait été baptisé « Las naou oueilles » ou « Naoueilles ». La commune porte aujourd'hui le nom de Noueilles et compte 401 habitants.

     

     

     

     

     

     

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules