Le Sicoval engagé pour un numérique inclusif

Permettre à chaque individu d’avoir accès aux services offerts par le numérique, pour qu’il puisse y trouver les moyens de gagner en autonomie, en capacité d’agir et ne soit pas laissé pour compte, tels sont les objectifs de la démarche d’inclusion numérique dans laquelle l’Agglomération est engagée. Elle est la première intercommunalité reconnue « Territoire d’action pour un numérique inclusif » au niveau national, et bénéficie à ce titre du soutien de l’Etat.

Un engagement fort, soutenu par l’Etat

Levier d’insertion sociale et économique, l’inclusion numérique est devenue un sujet crucial pour tous. Terre de solidarité et attentif à ne laisser personne au bord de la route, le Sicoval a fait le choix d’apporter des réponses à la hauteur de cet enjeu. Il a signé en février 2019 la Charte « Territoire France connectée pour un numérique inclusif » proposée par l’Etat.

Cette signature fait du Sicoval un « Territoire d’actions pour un numérique inclusif » (TANI), c’est-à-dire un laboratoire d’expérimentations : l’Agglo accueille et teste des outils et dispositifs facilitateurs d’inclusion numérique, avant leur déploiement à l’échelle nationale.

Par cette Charte, le Sicoval s’engage à :

  • mettre en place des outils pour aider les usagers à réaliser leurs démarches administratives en ligne ;

  • mettre en place des dispositifs de formation et d’outillage des professionnels amenés à accompagner les publics en difficulté avec le numérique (agents administratifs d’accueil, travailleurs sociaux …) appelés aussi  « aidants numériques » ;

  • déployer des outils d’évaluation des compétences numériques ;

  • participer au recensement des acteurs de la médiation numérique ;

  • participer au regroupement des acteurs de l’inclusion numérique (communes, Etat, Conseil départemental, Préfecture, opérateurs de services publics locaux ou privés…), pour favoriser la coordination des actions et la mutualisation des outils entre les acteurs sociaux numériques.

L’Agglo est un des 10 territoires à s’être engagés dans cette démarche au plan national, et  la première collectivité d’Occitanie. Elle préside la commission E-inclusion des Interconnectés, le réseau des territoires innovants

Visualiser la Charte "Territoire France Connectée pour un numérique inclusif" signée par le Sicoval et l'Etat.

En savoir plus sur les "Territoires d'Action pour un numérique inclusif"

Une stratégie d’e-inclusion globale

La stratégie d’e-inclusion mise en œuvre par le Sicoval répond aux 4 objectifs identifiés au niveau national et local. Il s’agit :

  • d’assister la partie de la population exclue du numérique (pas d’accès, pas de compétences, en incapacité d’apprendre pour le moment). Comment ? par un accompagnement renforcé afin de réaliser des démarches en ligne « à la place de » l’usager ;

  • d’accompagner et former les personnes ayant pas ou peu de compétences, ou craignant de se tromper. Comment ? en leur facilitant l’acquisition des compétences numériques de base, ou en leur donnant un « coup de pouce » pour les démarches administratives en ligne ;

  • de prévenir les risques liés aux outils numériques : surexposition aux écrans, protection des données personnelles,  sur-information couplée à la difficulté à trouver une information qualifiée, problèmatique de sédentarité … Toutes les franges de la population sont concernées : enfants, jeunes, seniors…
    Comment ? en proposant des ateliers de sensibilisation et d’information adaptées aux divers publics, des animations sous forme de serious game, d’actions intergénérationnelles…

  • structurer le tissu des acteurs et médiateurs numériques, pour favoriser la coordination et la mutualisation d’outils communs, et pérenniser les actions.

Les premières actions

Apprendre aux jeunes à protéger leurs données personnelles

Dès 2018, le Sicoval a montré sa volonté d’accompagner les familles vers un numérique maîtrisé. Il a initié une action d’éducation citoyenne au numérique auprès des enfants d’Ayguesvives, en collaboration avec la start-up Freya Games et l’association Savoirs*Devenirs. L’objectif : accompagner les enfants de 9 à 12 ans, leurs parents et éducateurs dans l’acquisition des savoir et savoir-faire nécessaires à une utilisation responsable et créative d’Internet. Cette expérimentation inédite s’est faite de manière ludique et participative (co-construction d’un serious game sur la protection des données personnelles, ateliers, formation des médiateurs… ), et les enfants et éducateurs y ont participé avec enthousiasme.

Sécuriser les démarches administratives faites par les professionnels « aidants numériques »

Parmi les 13 millions de français en difficulté avec le numérique, certains ne seront jamais autonomes dans l’utilisation des outils numériques (baromètre numérique du Credoc 2017). Par ailleurs, beaucoup d’aidants professionnels (travailleurs sociaux, médiateurs numériques, agents d’accueil des collectivités ou au sein d’opérateurs de service public…) font « à la place de » en stockant des données personnelles (identifiant, mot de passe) de la personne accompagnée sur des supports non sécurisés (carnet papiers…).

Le dispositif Aidants Connect entend répondre à cette problématique en sécurisant l’ensemble des professionnels au contact de ces publics peu à l’aise avec le numérique. Il a été testé début juillet à Ayguesvives par 25 aidants numériques du Sicoval et des Pyrénées Atlantiques.

Accompagnés par la start up  "Aidants Connect", les participants ont pu tester un prototype d’application qui vise à permettre à un aidant numérique de réaliser des démarches administratives en ligne « à la place de » via une connexion sécurisée. En plus de sécuriser juridiquement l'ensemble des aidants numériques, Aidant Connect permet le suivi des actions réalisées sur le compte de la personne aidée, notamment pour la protéger en cas d'erreur et éviter qu'un tiers usurpe l’identité.

Un appel à volontaires a été lancé à cette occasion pour expérimenter à court terme la première version de cet outil, qui sera déployé sur l’ensemble du territoire national à partir de 2020.

Consulter les citoyens, pour proposer des solutions adaptées

Afin de déterminer un plan d’action adapté aux besoins locaux, une évaluation des compétences et appétences « numériques » des habitants est menée auprès d’un échantillon représentant un tiers de la population du Sicoval *. Elle se fait au moyen :

  • d’un sondage destiné aux publics jeune et senior, accessible via une borne d’arcade. L’objectif est d’aller à la rencontre de la population et d’inviter des personnes de générations différentes à échanger par le biais de ce « jeu intergénérationnel » sur leurs manières d’utiliser les outils numériques ;

  • d’une enquête auprès de 1 300 personnes éloignés du numérique, menée la Poste. L’objectif est de construire une offre d’actions appropriées pour les publics les plus vulnérables, et d’inciter les personnes enquêtées à y participer.

Le principe d’un dispositif itinérant mêlant accompagnement aux démarches administratives et médiation numérique est également à l’étude.

* 9 communes volontaires : Ayguesvives, Escalquens, Montgiscard, Issus, Baziège, Labastide Beauvoir, Corronsac, Labège et Lauzerville.

 

 

 

 

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules