Une motion pour le maintien du territoire en zone Gendarmerie

Face au projet de réforme du déploiement territorial des forces de l’ordre, le Conseil de communauté a voulu rappeler l’intérêt de tout le territoire pour l’ancrage local des forces de Gendarmerie qui assurent un maillage et une action de proximité sur les 36 communes.

Lundi soir, les élus communautaires ont réaffirmé leur attachement à une Gendarmerie de proximité dotée d’une capacité d’intervention sur l’ensemble du territoire de l’Agglo. Cette motion, qui a été a adoptée à l’unanimité, a pour objectif d’interpeller le gouvernement qui souhaite redéfinir le périmètre de déploiement de la police à l’échelle de la Métropole, en intégrant dans cette zone les communes d’Auzeville-Tolosane, de Castanet-Tolosan, de Labège et de Ramonville Saint-Agne.

Au service d’un territoire

Aujourd’hui, l’ensemble des 36 communes du Sicoval est placé en zone d’intervention Gendarmerie. Cette cohérence territoire de l’Agglo-zone Gendarmerie n’est pas que symbolique : un véritable lien existe entre ces acteurs qui travaillent ensemble depuis longtemps sur les problématiques de prévention et de répression de la délinquance. Des outils de coopération efficients et des dispositifs mutualisés permettent aux gendarmes de se coordonner parfaitement avec les polices municipales du territoire. La Gendarmerie assure également des missions de conseil (vidéosurveillance, audit de sécurité…) et d’accompagnement (violences intrafamiliales) auprès des communes et de l’Agglo. De même, la mise en place en 2010 du dispositif « pool nuit » (déploiement d’une équipe sur le territoire toute la nuit) a largement contribué à une baisse de la délinquance.

Une interco’ investie auprès des gendarmes

Par une délibération adoptée en 2011, l’Agglo s’est quant à elle engagée à soutenir financièrement la création de Gendarmeries sur le territoire. Les communes de Castanet-Tolosan et de Montgiscard ont déjà mis à profit ce dispositif qui est également en cours de déploiement sur Ramonville Saint-Agne. Par ailleurs, les fonciers qui accueillent ces Gendarmeries ont été déclarés d’intérêt communautaire.

 

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules