Le paysage au cœur de la politique d’aménagement intercommunal

La Convention européenne du paysage (à Florence, en 2000) a défini le paysage comme « une partie de territoire, telle que perçue par les habitants du lieu ou les visiteurs, qui évolue dans le temps sous l'effet des forces naturelles et de l'action des êtres humains ».  La qualité du cadre de vie et de ses paysages constitue justement un des leviers de l’attractivité de notre territoire.

Grâce au respect de la Charte d’aménagement, le Sicoval se distingue, au sein de la grande agglomération toulousaine, avec 66 % des espaces naturels et agricoles protégés.

Dans un contexte d’évolution de l’urbanisation, de nécessaire densification, de développement des équipements et des infrastructures, le maintien de ces espaces constitue une préoccupation quotidienne pour l’Agglo et l’ensemble des communes qui la composent.

Par ailleurs, le Sicoval doit aujourd’hui faire face à de nouveaux enjeux liés à sa contribution au dynamisme de l’agglomération toulousaine et à son engagement en faveur de l’environnement avec l’ambition de s’inscrire dans une stratégie bas carbone. Il apparait aujourd’hui nécessaire de se doter d’une vision prévisionnelle au-delà de la gestion de l’occupation des sols.

Les élus du Conseil ont donc décidé d’engager une démarche de plan de Paysage et de répondre à l’appel à projet du Ministère de la Transition écologique pour l’année 2021. Cet appel à projet permet à 15 lauréats d’accéder à un soutien technique et financier.

Ce plan, est constitué de trois volets :

  • l’analyse du paysage et des dynamiques paysagères : c’est-à-dire le recensement et la définition des éléments constitutifs et structurants du paysage ;
  • la détermination des objectifs de qualité paysagère. Il s’agit de traduire de manière stratégique les aspirations des acteurs en matière d’évolution des caractéristiques paysagères ;
  • la définition des actions. Elles peuvent être opérationnelles ou réglementaires, correspondre à des recommandations, des actions de sensibilisation ou d’information.

Une démarche concertée

Le plan paysage permet d’articuler les outils d’aménagement du territoire (urbanisme, transports, énergies renouvelables, espaces naturels, agriculture…) et nécessite un travail collaboratif entre tous les services concernés au sein de la collectivité. Les services de l’État, le Conseil d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement de la Haute-Garonne (CAUE 31) et l’Agence d’urbanisme et d’aménagement Toulouse (AUAT) ont d’ores et déjà accepté d’accompagner l’élaboration et la mise en œuvre du projet. Celui-ci nécessitera aussi le recrutement d’un bureau d’étude spécialisé dans l’analyse paysagère des territoires et dans l’accompagnement des démarches de concertation.

Les choix, orientations et actions seront en effet le fruit d’un travail collectif entre élus, avec les communes du territoire et en concertation avec la population.

Le Plan Paysage est aussi l’occasion d’engager le Sicoval et les communes dans un nouvel élan fédérateur avec l’ensemble des forces vives du territoire. Objectif à long terme : constituer un socle pour guider les stratégies d’accueil des acteurs du territoire et pour aider les habitants à participer et mieux comprendre les orientations retenues en matière d’aménagement.

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules