Opération BAFA 1er job reconduit jusqu’en 2026

L’engagement des jeunes et la facilitation de leur insertion sociale et professionnelle constitue un des objectifs prioritaires de la politique « jeunes adultes » du Sicoval.
Le dispositif BAFA – 1er job répond à cet objectif. Le Brevet d’Aptitude Aux Fonctions d’Animateur (BAFA) est un diplôme délivré par le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports. Il permet aux jeunes dès 17 ans, de travailler de manière saisonnière dans le domaine de l’animation, et d’exercer des responsabilités auprès d’enfants, d’adolescents et d’adultes.

 Cette formation volontaire (non professionnelle) est portée par la structure Info Jeunes du Sicoval, dont la mission est d’accompagner les jeunes vers l’autonomie, en collaboration avec la Direction des Politiques Educatives et la Direction des Ressources Humaines.

Depuis sa mise en place en 2015, 34 jeunes en ont bénéficié.

En 2019, le dispositif a évolué en incluant notamment des critères d’admission liés aux ressources et à la motivation des candidats.

 Une reconduction souhaitée par tous les acteurs

Le bilan mené avec les directions concernées (direction de la cohésion sociale, direction des politiques éducatives, direction des ressources humaines) a largement plaidé en faveur de la reconduction de ce dispositif.

Il permet à tous les jeunes dès 17 ans d’accéder au BAFA sans difficulté de financement, de faciliter leur accès à un job pour les vacances et de promouvoir les métiers de l’animation et à plus long terme de pallier les difficultés de recrutement dans un secteur en tension.

En pratique, après sélection de dix candidats le Sicoval :

  • Prend en charge une partie de la formation (formation générale ou approfondissement),

  • Propose un stage pratique au sein d’un accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) du territoire.

L’info Jeunes coordonne le dispositif et accompagne les jeunes tout au long du parcours de formation.

Ce dispositif a été intégré à la Convention Territoriale Globale qui permet de bénéficier d’un financement de la Caisse d’Allocations Familiales, dans la continuité des engagements liés au Contrat “enfance et jeunesse” (Cej).

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules