Tarifs 2020 des services : une actualisation au plus juste

L’actualisation des tarifs des services proposés par l’Agglo a commencé en même temps que la nouvelle année. Pour les élus, ce vote revêt un triple enjeu : ne pas grever le budget des ménages, garantir la qualité des prestations et les développer afin de pouvoir les proposer aux habitants d’aujourd’hui et de demain.

Comme chaque début d’année, les élus communautaires ont dû se prononcer sur l’évolution des tarifs des services en 2020. Pour prendre leur décision, ils se sont appuyés sur deux indices :

  • l’évolution de l’indice des prix à la consommation (inflation) sur 2019 qui est de 1,4 %,
  • l’augmentation du coût des services publics (indice des prix des dépenses communales calculé par l’Association des maires de France) qui est de 1,68 % en 2019.

Quatre services ont fait l’objet d’un vote sur leurs tarifs à l’occasion du Conseil de communauté.

  • Le service de distribution de l’eau potable et de l’assainissement des eaux usées : les tarifs évoluent de + 1,20 % en moyenne pour une facture de 100 m3 d'eau potable consommée (hors redevance de l'Agence de l'eau). Cette hausse permettra au Sicoval de maintenir le niveau de service actuel et de réaliser les investissements nécessaires à l’accueil de nouvelles populations, à la lutte contre les fuites…

  • La piscine intercommunale Cassin : une augmentation de 1,4 % a été votée pour 6 des 16 tarifs d’entrée pratiqués par la piscine.

  • Le service de portage de repas à domicile : les tarifs évoluent de + 1,4 %, afin notamment d’intégrer l’augmentation des prix de l’énergie et des produits alimentaires.

  • Le service de gestion des déchets connait une hausse de 3 % des tarifs. Cette évolution est essentiellement liée à un contexte sur lequel le Sicoval n’a aucune possibilité d’agir :
    - la hausse constante et conséquente (+ 5 à 6 % chaque année) des tarifs pratiqués par Decoset, le syndicat qui assure l’incinération des déchets ménagers, le recyclage du tri et la gestion des déchèteries du territoire,
    - une augmentation, essentiellement liée à la hausse des coûts des carburants, de 3 % des autres prestations et fournitures nécessaires au fonctionnement du service (achat de bacs...).
    Avant d’être soumise au vote des élus communautaires, cette proposition d’évolution des tarifs déchets de + 3 % a été étudiée par la Commission consultative des services publics locaux (CCSPL). Au regard de ces éléments contextuels, ses membres (représentants d'associations des usagers et élus communautaires) ont émis un avis favorable à cette hausse.
    Il convient de noter également que les prix pratiqués sur le territoire dans ce domaine restent largement inférieurs à ceux des collectivités limitrophes. En effet, pour un bac de 120 litres, la facture moyenne est de 190 € annuels sur le territoire, contre plus de 300 € pour les communautés de communes Terre de Lauragais ou Coteaux du Girou. 

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules