Violences sexistes : cause nationale, actions locales

Le 25 novembre célèbre la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. L'occasion de relayer la campagne nationale de prévention et de rappeler les actions locales portées par le Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance du Sicoval (CISPD) pour faire reculer ces actes violents.

"Réagir peut tout changer". C'est le slogan de la campagne nationale de mobilisation et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles. Inscrite dans le cadre de la Grande cause du quinquennat dédiée à l’égalité entre les femmes et les hommes, cette campagne (affiches, spots vidéo) vise à mobiliser l’ensemble de la société française pour que chacun se sente concerné, et plus particulièrement l’entourage et les potentiels témoins des violences quelles que soient leur forme et leur nature (sexistes ou sexuelles, verbales ou physiques).

Le spot consacré aux violences sexistes et sexuelles dans la sphère privée

 

 

VIOLENCES FEMMES INFO - APPELEZ LE 3919

Appel anonyme et gratuit depuis un poste fixe
En cas d’urgence, contactez le 17
Stop-violences-femmes.gouv.fr
#NeRienLaisserPasser

LES ACTIONS DU CISPD

Sur notre territoire, depuis de nombreuses années, le Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD) du Sicoval s’investit concrètement dans la lutte contre les violences conjugales
Concrètement, le CISPD...

1. ANIME UN RÉSEAU DE PROFESSIONNELS ET DE PARTENAIRES 

Parquet, Préfecture, Gendarmerie nationale, Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité (DRDFE), Conseil départemental de la Haute-Garonne, communes, CCAS, Caf, centres sociaux, associations, Éducation nationale…

2. SUBVENTIONNE DES ACTIONS PORTÉES PAR DES ASSOCIATIONS

Il soutient ainsi France Victimes 31 qui intervient lors de situations de violences conjugales, violences intra familiales repérées par les gendarmes.

3. RELAIE LES DISPOSITIFS NATIONAUX  

  • Dispositif "Téléphone grave danger" pour les professionnels
  • Numéro national 3939 pour les femmes victimes de violence

4. MET EN PLACE OU DIFFUSE DES OUTILS PRATIQUES POUR AIDER LES VICTIMES 

  • Solution de transport et d’hébergement d’urgence et provisoire pour les femmes victimes et leurs enfants.
  • Guide à destination du grand public pour agir et orienter les victimes.
  • Diffusion de la fiche « réflexe » pour les professionnels permettant de partager des connaissances pour repérer les femmes victimes et adopter la bonne posture face à elles (fiche réalisée par la Direction régionale aux droits des femmes et à l'égalité)

5. MET EN PLACE DES ACTIONS DE PRÉVENTION

6. OEUVRE À LA PROMOTION DE L’ÉGALITÉ FILLES-GARÇONS ET DU DIALOGUE AUTOUR DES QUESTIONS DE GENRE

  • Depuis 2016, en collaboration avec la Direction des politiques éducatives (DPEDUC) du Sicoval et le soutien des associations Artemisia et Apiaf, le CISPD sensibilise les professionnels de l’animation enfance et jeunesse du territoire (ALSH, Alae, Alac, espaces jeunes, dispositif Clas, RE) sur cette question grâce à une formation spécifique Egaloisirs. Les structures situées sur le secteur Est du territoire ont été les premières bénéficiaires de ces actions de formation en 2016/2017. L'année suivante, ce sont vingt animateurs des structures Sud et une partie Ouest du territoire qui intègrent cette formation. L’objectif est d’étendre cette action de sensibilisation et de formation à l’ensemble des professionnels de l’animation du territoire.
  • Expérimentation de l’action Egalicrèche en faveur de l’égalité filles-garçons dans  deux crèches pilotes (Crèches Françoise Dolto et Gribouillages) dès 2018. 
  • Représentation à la MJC d’Ayguesvives le 21 octobre 2018 de la pièce de théâtre « Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon » de la troupe « Comme une compagnie ». 

Découvrir la campagne nationale 

https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules