Le pacte de la sobriété énergétique

Consommer moins, mieux et autrement. Voilà la gageure que veut relever le Sicoval pour améliorer en interne son empreinte énergétique. Un plan d’actions fixe des objectifs concrets et cible particulièrement bâtiments intercommunaux, véhicules et éclairage public.

Comment réduire encore les émissions des gaz à effet de serre ? Si le bilan du Sicoval en la matière est bon - réduction de 19,7% entre 1990 et 2015 - les élus estiment que l’Agglo peut (et doit) encore faire mieux en interne. Pour soutenir cette ambition, ils ont donc décidé d’adopter un Schéma directeur de l’énergie (SDE) pour l’ensemble des locaux et sites professionnels de l’institution. De quoi s’agit-il ? D’un vaste plan d’actions, à mettre en œuvre sur 6 ans, dans le cadre de rénovation du bâti, des constructions neuves ou dans l’exploitation courante du patrimoine du Sicoval (bâtiments, stations d’épuration, véhicules, éclairage public).

Dans un contexte d’augmentation du coût de l’énergie et de réduction des finances de la collectivité, ce schéma devra permettre de mieux maîtriser les dépenses énergétiques tout en améliorant la performance des bâtiments et équipements intercommunaux.

Développement des énergies renouvelables, optimisation des coûts de fonctionnement liés à l’énergie, amélioration des conditions d’occupation des locaux et du bilan carbone interne, sensibilisation des agents et des usagers des sites... constituent les pistes envisagées pour tendre à une véritable culture de la sobriété énergétique.

Plusieurs objectifs sont d’ores et déjà fixés à l’objectif 2030, révisables en 2024 :

  • une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 25 % par rapport à 2013 ;
  • une réduction de la consommation d’énergie de 20 % ;
  • une meilleure occupation des sites ;
  • une multiplication par 3 de la production des énergies renouvelables.

Une démarche vertueuse qui s’inscrit dans la dynamique amorcée avec l’adoption du nouveau plan climat du Sicoval (lire article PCEAT).

43 sites, 15 stations d’épuration

Les objectifs de réduction des dépenses et d’amélioration des performances énergétiques affichés dans le schéma directeur de l’énergie adopté par le Sicoval vont concerner :

- 43 sites (bureaux, crèches, centres de loisirs, équipements sportifs) dont le Sicoval est propriétaire et utilisateur pour une superficie de 43 000 m2;
- 15 stations d’épuration et 41 postes de relevage ;
- 51 armoires électriques pour l’éclairage des zones d’activité ;
- 163 véhicules ;
- 2 réseaux de chaleur, 1 chaufferie bois, 1 installation photovoltaïque et 3 chauffe-eaux solaires.

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules