Feu vert pour la vidéoprotection des zones économiques d’intérêt communautaire

En 2015, le Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD) du Sicoval avait défini une stratégie relative à la tranquillité publique de ces zones d’activité à travers 3 objectifs :

  • Contribuer au développement des zones économiques d’intérêt communautaire (Enova Labège-Toulouse, la Masquère, le Parc technologique du canal), notamment en favorisant leur attractivité pour les entreprises et les usagers ;
  • lutter contre la délinquance et les incivilités au sein de ces zones économiques ;
  • lutter contre le sentiment d’insécurité des usagers et des salariés et permettre le développement du bien vivre-ensemble.

Les projets d’extension et de développement des zones économiques, renforcent la nécessité de poursuivre la mise en œuvre de cette stratégie basée sur 3 chantiers :

  • La vidéo protection ;
  • l’augmentation des moyens humains en termes de sécurité ;
  • l’amélioration et le renforcement des efforts en matière de gestion urbaine.

Suite aux préconisations de l’audit du référent sûreté de la gendarmerie nationale, le chantier « vidéo protection » avait été approuvé en conseil de communauté du 5 novembre 2018 au même titre que d’autres actions visant à la sécurisation des parcs d’activités.

Le financement à hauteur de 40% de l’équipement en vidéo protection par l’État a permis à notre conseil de délibérer, le lundi 3 janvier, en faveur de la réalisation de ce projet.

Un partenariat Sicoval-communes-gendarmerie nationale
Le système de vidéoprotection nécessitera une coordination entre les trois communes (Ramonville Saint-Agne, Labège et Escalquens) concernées par l’installation du Centre de Supervision Urbain (CSU) pour son exploitation en mode « vidéorésolution ». Ce mode d’exploitation signifie que les images seront surtout destinées à la résolution de faits de délinquance sur réquisition judiciaire. Il pourra également servir à un visionnage en temps réel lors d’événements nécessitant une surveillance particulière.
Le Sicoval prévoit la constitution d’un comité éthique qui veillera au respect des libertés individuelles et fondamentales, et la réalisation des démarches nécessaires pour la protection des données personnelles.
Le démarrage des travaux est envisagé pour le second semestre 2022.

En savoir plus sur les actions du CISPD

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules