Construire votre circuit de randonnée

Pour partir en randonnée, la première chose à faire est d'apprendre à s'orienter sur le terrain pour savoir à tout moment où vous vous situez.
Pour cela, laissez-vous guider  par la signalétique et le balisage du réseau et apprenez à lire une carte de randonnée !

balade en vélo - deépart de Labège village

Vous trouverez, dans cette rubrique, des conseils pour maîtriser les techniques de base de l’orientation et vous permettre de construire vos propres itinéraires.

Vos outils

  • Un réseau de randonnée balisé et équipé d’une signalétique directionnelle !

    Tous les chemins sont équipés d’une signalétique et d’un balisage qui vous permettent de vous déplacer en sachant toujours où vous êtes et où vous allez.
    Vous trouverez à chaque carrefour, un poteau directionnel surmonté d’une bague bleue qui indique : la localisation et l’altitude du croisement; ainsi que des lames indiquant les grandes directions, le nom et la distance du (des) prochain(s) carrefour(s).
    Tout au long de votre randonnée, vous pouvez donc choisir de poursuivre dans la même direction ou de changer d’itinéraire.






    Entre deux carrefours, le balisage
    (marques de peinture jaune ou blanche et rouge) vous donne des indications pour suivre le bon chemin.

    Remarque : Les symboles utilisés  sont conformes à la charte de la Fédération Française de Randonnée Pédestre.
    Vous les retrouverez sur tout le territoire français et dans certains pays d'Europe (Espagne, Portugal, Italie...).

     

  • Des cartes-guide :

La carte, élément central de chaque carte-guide, vous indique la nature du cheminement : route, piste ou sentier ; elle vous permet de calculer les dénivelés : courbes de niveau et altitude et vous indique la typologie des espaces traversés : zone urbaine, bois…
Elle vous donne également des informations réglementaires, pratiques et touristique.

Un problème sur le réseau de randonnée :

Merci de nous signaler toutes difficultés rencontrées, problèmes de balisage ou des dégradations du mobilier signalétique au 05 62 24 28 51 ou par mail : randos @ sicoval.fr


Conseils pratiques

Conseil n° 1 : Bien lire une carte !

  • Vérifier son orientation : Le nord, par convention, est toujours en haut de la carte.
  • Interpréter l’échelle : Les cartes au 1/25 000, sont les plus utilisées pour suivre un itinéraire pédestre et se localiser sur le terrain. Elles présentent le maximum de détails et de précisions topographiques : grottes, reliefs, cours d’eau, sentiers, etc.
    Correspondance : Un trait de 1 cm sur la carte représente 250 m sur le terrain.
  • Se familiariser avec la légende, vous trouverez généralement les éléments suivants :
    · Moyens de communication : sentier, routes, …
    · Toponymie : noms des lieux dits pour mieux se repérer
    · Le  relief : généralement de couleur marron
    · Hydrographie : cours d’eau, lacs…en bleu
    · Occupation humaine : indication des habitations
    · Indications administratives : nom des communes
    ·  Données environnementale et touristique.

 

  • Savoir interpréter les représentations du relief :
    Les courbes de niveau, représentent une ligne formée par des points de relief situés à la même altitude (généralement espacées de 10 m).
    Les altitudes, les points les plus hauts du territoire sont indiqués par un triangle noir à côté duquel est notée leur altitude.

Conseil n°2 : Apprendre à préparer son circuit !

Maintenant que vous savez vous orienter et utiliser une carte vous pouvez préparer vos sorties rando.
Vous trouverez ci-dessous quelques conseils pour y parvenir.

  • Évaluer votre état de forme, votre niveau et celui des personnes qui vous accompagnent, cela vous permettra de vous fixer des objectifs en terme de distance et de durée de randonnée.
  • Avant de partir, préparer votre itinéraire sur une carte.
    Vous devez prendre en compte trois éléments essentiels : la distance, le dénivelé et la durée.
    La prise en compte de ces trois facteurs est essentielle pour la réussite de votre randonnée !
    • La distance : vous devez calculer la distance sur la carte et la convertir en kilomètre en fonction de l’échelle.
      Utilisez une règle graduée ou un fil de laine.
      Si le tracé est particulièrement sinueux, une mesure exacte de tous les lacets et virages est difficile, tenez-en compte et augmentez un peu la distance totale.
      Astuces : Sur les cartes du Sicoval, la distance entre deux poteaux directionnel est directement inscrite sur la carte, vous n'avez plus qu'à prévoir votre circuit et additionner les km !
    • Le dénivelé : Pour déterminer le dénivelé d’une randonnée, il suffit de calculer la différence entre l’altitude de son point le plus haut et celle de son point le plus bas. Si l’itinéraire comprend une succession de montées et descentes, il faut alors calculer le dénivelé positif de chaque montée, puis additionner les distances obtenues : le résultat donne le dénivelé cumulé.
    • La durée : L’estimation de la durée de la sortie est fonction de la distance, du dénivelé et du rythme de marche.
      Les vitesses moyennes communément admises pour un adulte un peu entraîné, sans les pauses, sont de : 4 km/h sur du plat; 300 à 350 m/h de montée ; 400 à 500 m/h de descente.

    A vous de jouer !!!!

Pour aller plus loin
Découvrez nos propositions de circuits dans la rubrique « Propositions de randonnées ».

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules