Vieille Toulouse

Habitée par les Volques-Tectosages, premiers Gaulois de la région, Vieille-Toulouse fut reprise par les Romains qui y construisirent un oppidum*.

Cité active située sur la route commerciale reliant l’Atlantique à la Méditerranée, la commune est un des premiers sites mondiaux pour ses vestiges d’amphores.

Le tertre** de l’oppidum* (VIe siècle avant Jésus-Christ)

Les Volques-Tectosages avaient installé leur fort sur la butte située vers le lieu-dit Ventenac. Ce dernier aurait été ensuite repris par les Romains qui y édifièrent un oppidum*. Des fouilles non loin du site ont également révélé une zone funéraire et la présence d’habitats gallo-romains. De nombreux vestiges issus des fouilles sont visibles au musée Saint-Raymond à Toulouse.

* construction en hauteur, protégée par des fortifications
** levée de terre à sommet aplati

À voir également

Eglise Saint-Sernin (XIVe et XIXe siècles) • bâtisse à l’horloge (20 rue du village) • Borde Haute (Monlong) • pigeonnier et aire de jeux (derrière l’école) • place ombragée du village • table panoramique (rond-point des Tectosages)

 

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules