Odars

Propriété de nombreux Capitouls*, dont les familles de Palais et Ysalguier, Odars rejoint la couronne française en 1606.

Aujourd’hui, la commune d'Odars se développe en gardant une dimension humaine, et en veillant à préserver son patrimoine architectural et ses espaces naturels.

Le pigeonnier de Laborie (XVIIe siècle)

Inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques, rattaché à la demeure du même nom située en contrebas du champ, ce pigeonnier seigneurial monumental compte huit arcades. À l’époque, les pigeonniers remplissaient un double rôle. Leurs dimensions, proportionnelles à la surface du domaine, permettaient aux propriétaires d’afficher leur rang social. Les pigeonniers jouaient également un rôle économique : la fiente des oiseaux, appelée colombine, servait d’engrais puissant pour la culture du pastel**.

* magistrats municipaux de Toulouse
** plante dont les feuilles produisent un bleu utilisé en teinture et dont le commerce fit la richesse de Toulouse aux XVe et XVIe siècles

À voir également 

Eglise Notre-Dame (XIVe siècle, visitable sur RDV, renseignement en Mairie au 05 62 71 71 40) et presbytère (XIXe siècle) • demeure de Laborie (XVIe siècle) • borde (ferme) Ramon et pigeonnier (XIXe siècle) • château de Juillac (XVIe siècle) • Maison Sion emplacement de l’ancien château fort (XIe et XVIe siècles, 67 chemin de Sion) • ancienne école des soeurs (219 chemin de Sion)

 

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules