Montgiscard

Perché sur une colline, Montgiscard a été un point stratégique sur la voie romaine reliant Narbonne à l’Aquitaine. Il a subi plusieurs invasions : Vandales, Huns et Sarrasins.

Tourné vers le développement durable, Montgiscard conserve son âme de village grâce à la vie associative. Aujourd’hui, la commun et sa voisine Ayguesvives ont vocation à devenir un pôle urbain d’équilibre.

Écluse de Montgiscard (XVIIe siècle)

Cette double écluse permet de franchir rapidement l’importante différence de niveau entre les deux plans d’eau. En aval, la maison éclusière, construite au XVIIIe siècle, accueille le personnel chargé de la manoeuvrer. Cette maison a récemment été rénovée, comme le lavoir situé en amont, où les femmes venaient battre leur linge. Sur la berge opposée, la Maison du Chemin de Fer (XIXe) a longtemps abrité une station de pompage permettant d’alimenter en eau la gare de Montlaur et ses locomotives à vapeur.

La Grand’Rue

Cette rue, aux allures de carte postale du début du XXe siècle, a su, au fil du temps, conserver son caractère ancien : elle compte de nombreux escaliers aux perrons pittoresques, des toits débordants et des corniches antéfixes, des moulures de briques, etc. Cette rue principale longe l’ancienne Halle, la mairie et s’ouvre sur la grande place de la commune, l’Esplanade.

À voir également

Eglise Saint-André (XVIe siècle, I.S.M.H.) • ancienne maison du maréchal-ferrant (XVIIIe siècle) 5, Grand Rue • ancien café du Foirail (XIXe) • place du Foirail (non-visitable)

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules