Deyme

Traversé par la voie romaine reliant Toulouse à Narbonne, Deyme tire son nom de la borne indiquant le dixième mille romain depuis Toulouse.


Un fort, aujourd’hui disparu, a donné au village de Deyme son plan circulaire. L’église dominée par son clocher-mur, abrite en son choeur une série de cinq toiles de Jean-Baptiste Despax.

L’église Sainte-Marie-Madeleine (XIIe et XVIe siècles)

Construite sur les hauteurs de la commune, l’église Sainte-Marie-Madeleine domine la vallée de l’Hers. Le chemin de ronde qui borde son abside* polygonale témoigne du rôle défensif qu’elle a joué pendant de nombreuses années.

* hémicycle, plan coupé ou mur plat, généralement orienté vers l’Est, et terminant le choeur d’une église

Ancienne école : Maison Jany (XIXe siècle)

Acquise en 1837 par la commune, la maison Jany accueillait l’école du village, alors réservée aux garçons. L’établissement devint trop petit après les lois de Jules Ferry, rendant la scolarisation des filles obligatoire. L’école fut donc transférée dans la maison Lapeyre, en attendant l’ouverture d’un groupe scolaire en 1891.

À voir également

Place Alex Ouillac • borde Gautis • vue sur Montbrun-Lauragais, la vallée de l’Hers et les Pyrénées

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules