Ayguesvives

Des vestiges gallo-romains, dont un oppidum, témoignent de l’occupation d’Ayguesvives dès 120 avant J-C.

Situé à la confluence de trois ruisseaux, le village d'Ayguesvives connaîtra la prospérité grâce au pastel et au froment. La commune veille à implanter des équipements publics et à développer ses services aux habitants. Aujourd’hui, Ayguesvives et Montgiscard ont vocation à devenir un pôle urbain d’équilibre.

Château des Martin d’Ayguesvives (XVIIIe siècle)

Construit au début du XVIIIe siècle, ce château du froment* appartenait aux Martin d’Ayguesvives, famille de la noblesse lauragaise ayant compté de nombreux hauts fonctionnaires, membres du Parlement de Toulouse, etc.
On accédait au château par le grand portail de briques roses situé à l’entrée du village. Construite à l’emplacement de l’ancien fort (XVe siècle), la bâtisse devient mairie en 2003.

* la production et le commerce du blé firent la richesse du Lauragais aux XVIIIe et XIXe siècles

La colline d’En Mauran ou Bosse de Montalbiau

Outre de larges panoramas sur les Pyrénées, les Corbières et la Montagne Noire, cette colline offre un point de vue exceptionnel sur le Lauragais, du seuil de Naurouze (à l’Est) à Toulouse (à l’Ouest), soit 45 km. Dominée par une « croix des Albigeois », la colline abriterait un sous-terrain à l’origine de nombreuses légendes. Elle a été immortalisée par le peintre Jean-Paul Laurens, dans son tableau « Le Lauragais » (salle des Illustres, Mairie de Toulouse).

À voir également

Eglise Saint-Saturnin (XVIe siècle) • borne milliaire (IVe siècle, Cl.M.H.) • écluse du Sanglier (XVIIe siècle, Cl.M.H.) • port des Landes (XIXe siècle) • écluse de Ticaille (XVIIe siècle)

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules