Eau : préserver les ressources, garantir l’approvisionnement

Entretien et réhabilitation des rivières, préservation des zones humides, lutte contre les pollutions agricoles… De l’assainissement à la distribution de l’eau potable dans les 36 communes, la communauté d’Agglomération veille sur tout le cycle de l’eau. Pour fournir une eau de qualité et en quantité, à la sortie de chaque robinet et à restituer au milieu naturel une eau vierge de toute pollution.

 eau pure

La coopération intercommunale (compétence Assainissement et eau potable) permet de réaliser des économies en mutualisant les coûts d’investissement et les frais de fonctionnement. Elle facilite, dans un souci d’équité, la mise en place d’un service de même qualité et au même prix pour tous les habitants. Elle permet enfin de répondre plus efficacement aux objectifs de protection de l’environnement et de la santé publique, énoncés par la directive cadre européenne pour atteindre le bon état des eaux.

Objectifs : qualité et quantité

L’engagement du Sicoval en faveur de la préservation de la ressource en eau est au cœur de sa politique de développement durable depuis longtemps. Il se traduit par de nombreuses actions : mise en place d’un programme d’entretien et de réhabilitation des rivières, de préservation des zones humides, de lutte contre les pollutions agricoles… De nombreux travaux sont régulièrement menés afin d’améliorer la qualité de l’eau distribuée, poursuivre le remplacement de branchements plomb ou réhabiliter les réservoirs.

L’assainissement collectif

En matière d’assainissement collectif, le Sicoval est responsable de la collecte des eaux usées et de leur transport par des canalisations jusqu’à la station d’épuration où elles sont dépolluées avant d’être rejetées dans une rivière. Le réseau collectif du Sicoval collecte les eaux usées "domestiques" et les eaux usées "non-domestiques" prétraitées par les entreprises. Les eaux pluviales sont collectées dans une canalisation distincte.

LE CIRCUIT DE L'EAU

20 stations d’épuration
440 km de canalisations
4 sources d’eau
31 châteaux d’eau
1 011 km de réseau de distribution d’eau potable
133 m3/an de consommation moyenne par abonné

Un enjeu d’importance

84 % des foyers et des entreprises de la Communauté d’agglomération bénéficient d’un assainissement collectif de leurs eaux usées. L’optimisation des équipements par la densification urbaine est donc un enjeu important. Par ailleurs, les milieux récepteurs des eaux assainies sont fragilisés, en particulier l’Hers-Mort et ses affluents. Pour parvenir à une amélioration de la qualité des eaux, le Sicoval met en œuvre un Schéma directeur d’assainissement, aujourd’hui en cours d’actualisation, qui programme de façon pluriannuelle les travaux sur le territoire (trois stations d’épuration - Corronsac, Goyrans et Labastide-Beauvoir - ont été mises en service en 2012 et 2013).

L’assainissement non-collectif

Au niveau de l’assainissement non-collectif, comme le demande la loi sur l’eau, le Sicoval a créé un Service public d’assainissement non collectif (Spanc), lequel a vocation à :

  • effectuer des contrôles périodiques sur le bon fonctionnement et le bon entretien des ouvrages ;
  • effectuer des  contrôles des installations neuves ou réhabilitées avant remblaiement.

D’où vient l’eau que je bois ?

Quatre sources et quatre usines de traitement assurent l’approvisionnement en eau potable du territoire :
- l’usine Périphérie Sud-Est (PSE) qui alimente 45 500 habitants à partir d’un captage dans la Garonne ;
- l’usine de Picotalen, qui produit de l’eau potable à partir d’un captage dans le lac des Camazes (Montagne noire) qui alimente 16 000 habitants ;
- l’usine de Calmont qui alimente 2 000 habitants ;
- l’usine de Sivom Plaine Ariège Garonne (SPAG) qui alimente 1 000 habitants

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules