Projet Mobilités 2020-2025-2030 : oui, mais…


Soumis à l’avis du Conseil de communauté, le Projet Mobilités 2020-2025-2030 a reçu un avis favorable des élus. Ces derniers ont cependant réaffirmé leur volonté que des mesures d’urgences accompagnent ce plan de déplacements urbains, dont l’horizon est à 15 ans.

Depuis le lancement de la procédure d’élaboration du nouveau plan de déplacements urbains de la grande agglomération toulousaine en 2015, le Sicoval est particulièrement attentif à ce que deux éléments y figurent : un métro à Labège connecté à la ligne B et le principe d’une contribution équitable des collectivités au financement de ce projet. C’est en juillet dernier que ces points ont trouvé une issue positive :

  • Le programme de la 3e ligne de métro TAE (Toulouse Aerospace Express) qui a été adopté comprend la desserte d’Enova-Labège sur le tracé imaginé par le Sicoval il y a déjà plusieurs années,  
  • La Connexion Ligne B (CLB) entre le terminus du métro à Ramonville et la future station INPT de TAE à Labège, permettra de desservir le parc du Canal et de franchir le Palays via une infrastructure adaptée et sans rupture de charge,
  • le Sicoval a accepté d’augmenter sa contribution au financement du Projet Mobilités à hauteur de 7,7 M€ d’ici 2030 (contre 1,1 M€ en 2016).

Au vu de ces avancées, la Communauté d’agglomération a donc validé la version finale du futur plan de déplacements urbains de la région toulousaine.

Vigilance et mesures d'urgence

Elle a cependant précisé qu’elle resterait vigilante quant à l’avancement des projets (les travaux de TAE sur Enova Labège devraient commencer fin 2019) et au respect des engagements financiers de chaque membre de Tisséo.
Par ailleurs, le Sicoval a réitéré son souhait que certaines mesures d’urgences soient mises en place pour faciliter les déplacements en attendant la mise en service des lignes TAE et CLB qui devrait intervenir en 2024. Il propose à ce titre d’expérimenter le déploiement d’une navette autonome entre Enova Labège et Montaudran, et demande à ce que la ligne de bus express (qui passerait sur l’autoroute) entre le sud du territoire et le Palays soit rendue opérationnelle rapidement.  

Le Projet Mobilités, kesako ?

Le Projet Mobilités prévoit les investissements futurs en matière d’équipements de transports sur les 15 ans à venir à l’échelle de 115 communes de la grande agglomération toulousaine. Le coût des investissements nécessaires pour répondre aux enjeux de mobilité, d'accessibilité et d'attractivité de ce secteur, est aujourd’hui évalué à plus de 4 milliards d’euros. Élaboré au sein de Tisséo-Collectivités par les intercommunalités adhérentes à ce syndicat de transports, le Projet Mobilités doit être approuvé en février 2018, après plus de trois ans de travail.

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules