Egalité des chances : les bâtiments aussi !

Cette année encore, plusieurs chantiers seront engagés sur le territoire pour améliorer l’accessibilité de nos structures. En s’adaptant au handicap, les bâtiments facilitent le quotidien de tous : personnes à mobilité réduite, seniors, mais aussi parents  avec poussettes – tout le monde est concerné par l’accessibilité !

Selon l’Insee, 24% de la population active (15-64 ans) est concernée par le handicap (enquête de 2007). Sur le territoire du Sicoval en 2012, 731 adultes et 295 enfants percevaient une allocation liée à leur handicap*.  C’est donc une part importante de la population qui est concernée et qui doit pouvoir, elle aussi, accéder aux établissements recevant du public. C’est pourquoi le Sicoval a engagé, depuis 2016, un programme de travaux sur ses bâtiments. Objectif : permettre aux usagers, porteurs d’un handicap ou pas, d’être autonomes.

Les chantiers prévus en 2017

Cette année, les  travaux de mise en accessibilité concerneront :

  • 3 crèches : Petits mousses (à Ramonville), Petit club (à Baziège) ; Arc-en-ciel ( à Pechabou) ;
  • 2 gymnases fréquentés par les collégiens du territoire : Cassin et Prévert, à St-Orens de Gameville ;
  • 1 salle de spectacle : le Bikini (à Ramonville).

Selon leur nature, ces chantiers bénéficient de subventions  de la Région ou de la Caisse d’allocations familiales, à hauteur de 30%. Le reste à charge pour le Sicoval s’élèvera donc à près de 75 000€ en 2017.

Un programme sur 6 ans

La loi sur l’égalité des chances rend obligatoire l’accessibilité des établissements recevant du public.  Les bâtiments n’ayant pas pu être mis aux normes  avant 2015 doivent faire l’objet d’un agenda d’accessibilité programmée (Ad’Ap) : la collectivité s’engage ainsi à réaliser les travaux nécessaires dans un délai déterminé. Pour être considéré comme accessible, un bâtiment doit être conforme aux prescriptions  définies par le code de la construction et de l’habitation et répondant aux besoins des personnes atteintes de handicap moteur, sensoriel (déficience visuelle ou auditive) ou mental (handicap cognitif ou psychique).

Sur notre territoire, deux campagnes de diagnostic ont été réalisées : au total, ce sont 41 établissements appartenant ou gérés par le Sicoval et répartis sur 15 communes, qui doivent être adaptés.  Voté par les élus communautaires en juillet 2015, l’Agenda d’accessibilité de l’Agglo programme les chantiers nécessaires : ils ont débuté en 2016 et se poursuivront jusqu’en 2021.

 *Allocation adulte handicapé (AAH) ; allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH) – chiffres de la Caf

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules