Ciné-débat contre les violences conjugales faites aux femmes

En 2016, en France, 216 000 femmes ont été victimes de violences physiques et /ou sexuelles de la part de leur conjoint ou partenaire. Face à ces chiffres et à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l'égard des femmes, le Sicoval se mobilise et organise le 30 novembre une soirée exceptionnelle.

Ciné-débat autour du film « C’est pas de l’amour », Jeudi 30 novembre à 20h

Dans le cadre de ses missions d’information  sur les questions de prévention et de sécurité, le Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance (CISPD) du Sicoval propose une soirée débat, le jeudi 30 novembre à partir de 20h autour du film « C’est pas de l’Amour » de Jérôme Cornuau (2014), au cinéma Studio 7 à Auzielle. La projection sera suivie d'un débat animé par le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF).

>> Programme du Ciné-débat

  • 20h : accueil, collation, exposition photos du CIDFF

  • 20h30 : film

  • 22h : débat animé par le CIDFF

Infos pratiques

Date :
jeudi 30 novembre - 20h
Entrée libre
- interdit aux moins de 10 ans
Lieu : Cinéma Studio 7 , 3 chemin des Écoliers, Auzielle

Un ruban blanc
, symbole du soutien apporté aux actions de lutte contre les violences faites aux femmes, sera distribué à tous les participants.

L’objectif de cette soirée, coorganisée par le CISPD du Sicoval et le CIDFF : décrypter les mécanismes de la violence conjugale pour savoir comment réagir au mieux face à ces situations. Seront ainsi abordés pendant cette soirée, la législation et les moyens mis à disposition des femmes pour être accompagnées et sortir de ces situations dramatiques.
Pour que chacun d’entre nous soit acteur de la lutte contre les violences conjugales faites aux femmes.

25 novembre : Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes
En décembre 1999, l’Assemblée générale des Nations Unies proclame le 25 novembre « journée internationale pour l’élimination de la violence faite aux femmes ». Cette date n’est pas choisie par hasard puisqu’elle représente l’anniversaire de la mort des trois sœurs Mirabal en République dominicaine, durant la dictature de Rafael Trujillo. Ces dernières ont été assassinées le 25 novembre 1960 pour avoir lutté pour leurs droits.


Violences faites aux femmes : le numéro à connaître

Le 3919 est, depuis le 1er janvier 2014, le numéro national d’écoute téléphonique et d’orientation à destination des femmes victimes de violences (toutes les violences, violences conjugales, violences sexuelles, mariages forcés, mutilations sexuelles féminines, violences au travail), de leur entourage et des professionnels concernés. Anonyme, accessible, gratuit depuis un poste fixe ou mobile en métropole, comme dans les départements d’outre-mer, ce numéro national garantit une écoute, une information, et, en fonction des demandes, une orientation adaptée vers les dispositifs locaux d’accompagnement et de prise en charge.


>> Pour en savoir plus :  stop-violences-femmes.gouv.fr

Envoyer par mail

Les champs suivis d'une astérisque * sont obligatoires


Séparés par des virgules